Sur la Toile

Humeurs Noires

 

Vous êtes lillois, amateur de romans noirs et de polars ? Humeurs Noires, LA librairie spécialisée vous est dédiée. Rencontrez Maître Corbac, l'hôte lillois, et vos auteurs préférés.

La librairie Humeurs Noires est une librairie spécialisée dans le polar et le roman noir.

Elle a été ouverte par mon ami Olivier Vanderbecq, alias Maître Corbac, co-auteur de "La Cour des Miracles", qui est un véritable passionné.

Au programme de la librairie, un vaste de choix de romans et de nouvelles, un coin café littéraire pour se poser et bouquiner à son aise, des rencontres avec des auteurs et surtout du conseil, du conseil, encore du conseil et toujours du conseil !

Si vous cherchez la librairie et ses libraires, ce n'est pas super compliqué, pour paraphraser la page de contact du site de la librairie, ils sont au 6 de la rue Mourmant 59160 LILLE. Vous pouvez les joindre au 06 25 63 25 07 ou passer les voir pour de vrai et prendre un café, noir bien entendu !

Ci-dessous une photo de Maître Corbac, histoire que vous ne soyez pas surpris en arrivant sur place. C'est vrai qu'il fait un peu peur, mais si vous êtes réellement amateurs de polars, ça ne devrait pas vous déplaire. Au naturel Maître Corbac est beaucoup plus bavard, là aussi, je préfère que vous soyez prévenus.

Et pouf ! En hommage au libraire, ses ouvrages et son ramage, un petit poème inspiré de La Fontaine, pris en otage pour le coup et pour rester dans le thème :

 

Maître Corbac, sur la France perchée,

Tenait en son bec un polar.

Maître Renard, en Lecter alléché,

Lui tint à peu près ce bobard :

Et bonjour, Monsieur du Corbac.

Que votre humeur est noire ! que tout me semble bath !

Sans mentir, si vos ouvrages

Se rapportent à votre plumage,

Vous êtes le Phénix des libraires lillois.

À ces mots, le Corbac ne se sent pas de joie ;

Et pour montrer son large choix,

Il ouvre grandes les portes, laisse entrer sa proie.

Le Renard est saisit, et dit : Mon bon Monsieur,

Apprenez que tout lecteur

Vit à la faveur du libraire qui l'écoute.

Cet étal vaut bien un hommage, sans doute.

Le Corbeau heureux et confus,

Jura, au polar, un amour sans retenue.

Écrire commentaire

Commentaires : 0