Sur la toile

Revue de l'Anthologie "La Cour des Miracles" par Gloubik, auteur, bloggueur littéraire et compagnon d'une de mes co-auteure, Lydie Blaizot.

L'article et le blog sur "La Bibliothèque de Gloubik".





Voici la critique faite par Gloubik à propos de ma nouvelle :


"Atrium Miraculorum nous entraîne au cœur de l’empire romain. Du coup, Philippe Aurèle Leroux se sent obligé de nous submerger de notes de bas de page. À sa décharge, l’auteur prévoyait des notes de fin ; l’éditeur en fait des notes de bas de pages. Quand même !!! 28 notes pour une nouvelles de 14 pages à peine, c’est abusé. Il ne faut pas prendre le lecture pour un inculte à ce point. Certaines sont utiles. Un lecteur normal ne devrait-il pas savoir ce qu’est un sphinx ou un centaure ? N’apprend-on pas pendant le cours d’histoire du collège qu’un certain Hannibal a tenté de franchir les Alpes avec une troupe d’éléphants ? Je ne sais pas ce que l’auteur compte nous narrer dans un roman basé sur ce thème, mais par pitié : pas de note de bas de page !!"


J'aurais aimé avoir une analyse un peu plus sur le fond que sur la forme, mais je suis d'accord avec lui : j'ai commis une grosse erreur avec la multiplication des notes de bas de page (sachant tout de même que j'avais demandé à ce que les notes figurent à la fin de la nouvelle plutôt qu'en bas de page). C'est une ânerie de débutant que je ne commettrais pas à nouveau.


Je n'avais pas non plus réalisé que les lecteurs de SFFF (Science-Fiction, Fantasy et Fantastique) étaient essentiellement des lectrices. C'est l'un des grands enseignements du Salon du Livre de Paris, confirmée par le surf sur les blogs littéraires dédiés. La fin de ma nouvelle, noire foncée, trouble plus d'une de mes lectrices et me prive également de pas mal de votes. A retenir...

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    gloubik (mercredi, 13 mai 2015 06:53)

    Bonjour,

    Je suis bien conscient des limites de ma chronique. Mais c'est bien l'inconvénient (et la difficulté) de parler d'un recueil d'une vingtaine de nouvelles d'auteurs tous différents : On n'en aura jamais dit assez sur chacune et la chronique dans son ensemble sera beaucoup trop longue.

    Comme je l'ai écrit, je n'ai vraiment qu'une seulement chose à lui reprocher : LES NOTES DE BAS DE PAGE :)
    Pour le reste, je dirais qu'il y a quelque chose qui me gêne dans la si tu ne souhaite pas réutilisé tous les personnages dans un roman. J'aurai bien vu faire une suite avec Marcus transformé en Ganesh parmi les personnages centraux.

    Bonne route et n'es de cesse de toujours faire mieux.

  • #2

    Philippe Aurèle (mercredi, 13 mai 2015 08:10)

    Merci de ta précision Gloubik. J'ai un scoop pour toi : On aura bien des nouvelles de Marcus dans mon roman. Il y tiendra même un rôle... très très secondaire. De même pour certains autres personnages, mais je ne vais pas tout dévoiler !
    Comme indiqué à presque tous ceux a qui j'ai eu l'occasion de parler de mon roman, celui-ci se tient une quinzaine d'année après les événements présentés dans la nouvelle.