William R. Forstchen

 

 

William Forstchen est un professeur d'histoire américain, spécialisé dans la guerre de sécession. Dans la série "Le Régiment Perdu", l'auteur réussit le tour de force  de concilier soldats du 35ème Régiment du Maine, une unité des forces armées de l'Union et un univers de Dark Fantasy. Quand je dis Dark, ce n'est pas un vain mot : Les opposants du 35ème sont des créatures qui ne sont pas sans évoquer les Uruk-Haï de J. R. R. Tolkien. La horde est en effet composée de créatures humanoïdes de près de 3 mètres de haut aux canines proéminentes, amateurs de chair humaine. Les différentes tribus de la horde, Tugars, Merkis et Bantags, élèvent en effet les humains comme un troupeau pour s'en repaître au gré de cérémonies sacrificielles particulièrement horribles, pour ne pas dire insupportables.

 

J'aime beaucoup cette série de 4 romans (qui en comporte 9 en version originale) qui confronte points de vue de l'humanité et de la horde et traite de l'impact des avancées de la technologie. De ce point de vue, le sort de la horde, opposée à une humanité technologiquement de plus en plus avancée, n'est pas sans évoquer celui des amérindiens face aux colons blancs, à la différence notable que la horde s'adapte à al technologie. Plusieurs allusions semblent indiquer que la horde est en fait une race extra-terrestre anciennement très évoluée qui s'est échouée sur une planète isolée et qui a depuis régressé. Je ne sais pas jusqu'à quel point cette hypothèse ne m'a pas inspiré la trame de mon projet de roman, Le Monde de Gurnt.

 

Ce mélange d'éléments historiques et fantastiques correspond tout à fait au type de romans que j’affectionne particulièrement et dans lequel je m'inscris le plus volontiers dans mes projets de romans.