Frank Herbert

 

Une fois n'est pas coutume, je ne vais pas vous raconter d'histoires, ça fait un bail que je n'ai pas relu Frank Herbert. J'ai découvert Dune, son oeuvre majeure, dans mes années fac, ce qui ne rajeunit personne.

Il s'agit d'une série de romans de science-fiction absolument incontournable, comme les Beatles pour la musique Rock ou Mozart pour la musique classique.

Frank Herbert propose une science-fiction intelligente, cérébrale même parfois, plutôt sombre, qui traite des luttes de pouvoir pour le contrôle de la planète éponyme, seule source dans l'univers de l'épice, une drogue qui permet de décupler les capacités mentales et physiques ; elle permet notamment aux pilotes de vaisseaux spatiaux de profiter des courbures de l'espace-temps pour voyager plus vite que la lumière. L'épice est produite par un vers géant vivant dans les immenses déserts de la planète.

L'intrigue est essentiellement politique et s'étale sur 6 romans couvrant une période de plusieurs millénaires, ce qui ne va pas sans quelques longueurs.