C. J. Cherryh

 

L'univers Alliance-Union dépeint par Carolyn Janice Cherryh au travers de ses romans est à la fois riche et cohérent. Le maître-mot des romans de l'auteur est l'Aventure, avec un grand A. Découvert à la même période que le cycle de de Dune de Frank Herbert, le cycle de Chanur m'a plus encore converti à la science-fiction. Il y a certainement plus de profondeur dans Dune, mais le souffle épique des soap operas de C. J. Cherryh m'a emporté. C'est en lisant Chanur que mes pieds ont commencé à quitter le plancher des vaches.

 

Les 5 romans du cycle de Chanur présentent un point de vue particulièrement intéressant puisque c'est l'humanité qui fait figure d'extra-terrestre ; en l'occurrence un certain Tully joue un rôle à la E. T. de Steven Spielberg dans un univers où le voyage spatial est maîtrisé et le commerce interstellaire permet des rencontres entre différentes races respirant tant de l'oxygène (Hani, race féline, Mahendo'sat, race simiesque, Kif, race que l'on pourrait apparenter aux rats, et Stsho, race avienne) que de l'hydrogène (T'ca, race serpentine, Chi, assemblages de bâtons fluorescents, et Knnn, boules de poils à la technologie très évoluée). Le point de vue est celui de Chanur, une Hani, découvrant à son bord un passager clandestin, Tully, l'humain, race jusque-là inconnue dans ce secteur de l'univers et qui offre de nouvelles perspectives pour le commerce, enjeu des romans.

 

D'autres romans explorent le secteur de l'univers d'où provient Tully, sans que des passerelles évidentes relient les différents cycles. Cette mosaïque de romans compose malgré tout un univers particulièrement cohérent et riche.