Espace Abyssal

 

Il s'agit d'un projet qui est né est né d'un appel à textes lancé par Realities Inc. ayant pour thème "Tous aux abris !" dans le but de constituer une anthologie de textes catastrophes. Avec mon compère Sébastien Louis, nous avions eu l'idée de nous inspirer de naufrages célèbres - celui du Titanic et celui, plus récent, du Concordia - pour bâtir notre scénario. Nous nous sommes tous les deux beaucoup attachés à l'œuvre que nous avons créée, bien qu'elle n'ait pas été retenue par l'anthologiste.

Nous avons décidé de retravailler "Titan C" afin de l'adapter à un jeune public et transformer cette novella en roman court.
Et voilà que deux nouveaux appels à textes, m'inspirent, coup sur coup, des extensions de l'univers créé dans Titan C : "Pour que le rêve ne s'arrête pas" des éditions Entre Deux Mondes et "La Folie et l'Absinthe" des éditions Noir d'Absinthe. Je n'en dirai pas plus pour l'instant sur les deux textes en cours de rédaction, mais ils étendent dans le temps et dans l'espace ce qui n'était au départ qu'un pitch somme toute classique de scénario catastrophe : la Terre est menacée de destruction par un astéroïde, il n'y a d'autre solution que de l'évacuer.
"Titan C" avait introduit la science-fiction en présentant la société du vingt-cinquième siècle, hyper-connectée, cybernétisée même, faire face à la menace de sa propre extinction.
Les deux nouveaux textes introduisent de nouveaux thèmes - l'oppression et le merveilleux pour l'un, la corruption de l'âme et l'horreur pour l'autre -, de nouveaux espaces puisque les deux nouvelles nous font quitter le système solaire et une nouvelle frise temporelle (le premier texte nous emmenant au moins deux siècles après les évènement relatés dans "Titan C"). Ce dernier titre n'est donc plus adapté à l'ensemble du projet que j'ai décidé de rebaptiser "Espace Abyssal".
Le thème principal de ce projet reste la survie de l'espèce humaine face à une menace qui apparait simple et brutale de prime abord, mais qui se révèlera plus sournoise et létale à mesure de la progression de l'intrigue.
Je décrirais plus en détail ce projet une fois que les textes auront été publiés (croisez les doigts, les fesses et sortez pattes de lapin et autres amulettes porte-bonheur) ou rejetés.